Brain Damage – Pionnier du Dub depuis 20 ans et toujours autant d’énergie !

: 3min30

 

Alors qu’on avait un peu tardé à s’intéresser au Dub dans GNIAK!, on a décidé de rectifier directement le tir en proposant un retour sur un artiste qui fait l’unanimité dans le milieu depuis 20 ans : Brain Damage ! En effet, Martin Nathan Aka Brain Damage est en 2019 en pleine célébration de sa vingtième année d’activité. Quelle meilleure occasion de prendre un moment pour revenir sur sa carrière prolifique ?

Avant toutes choses vous le savez, on va poser le décor. D’abord, il y a l’artiste. En chiffres, Brain Damage sur 20 ans c’est 14 albums et plus de 700 concerts. Considéré comme un pionnier de la scène Dub en France, c’est dès 1999 qu’il s’aventure dans l’un des premiers live machine du genre. Passionné, curieux et insatiable, il collaborera très vite avec les grands noms de la scène de l’époque, parmi lesquels Zion Train, The Disciples, et plus tard High Tone, Vibronics, Harrison StaffordHorace AndyWinston Mc Anuff et tellement d’autres.

 

 

Ensuite, il y a la musique. Martin ancre son univers dans le Dub mais ses inspirations musicales semblent ne pas avoir de réelles limites. Des propositions artistiques aventureuses, on ne peut pas lui reprocher de ne pas en avoir faites ! 2019 est donc pour lui l’année toute trouvée pour célébrer en musique et en public sa soif de découvertes, son envie de partage. Avec 30 dates au compteur jusqu’en Septembre, il sillonne la France pour proposer un large medley puisé dans sa longue discographie. Il en profite pour inviter quasiment à chaque nouveau concert un ou plusieurs artistes avec qui il a pu collaborer.

 

 

Le 23 Mars dernier, c’est en bordure de Saint-Etienne (à La Forge – Le Chambon-Feugerolles)  que nous sommes allés le rencontrer. Étant originaire de la Loire, ce concert avait pour lui une saveur particulière. L’artiste avait invité pour l’occasion Zenzile, autres pionniers du Dub (instrumental) français, son ami et collaborateur historique Vibronics ainsi que les Dubbers montagnards O.B.F. Autant dire du beau monde pour célébrer un anniversaire.

 

 

“Vous vous en doutez, ce soir est assez spécial pour moi. Être ici à cette date, forcément ça me fait quelque chose”. Parce que oui, il nous confiera que ce soir c’est sa “Boum”. Ce soir c’est l’anniversaire des 20 ans ! Raison pour laquelle il joue “à domicile” d’ailleurs. 

Ayant habitué son public à des performances live explosives, Martin n’a pas prévu de déroger à la règle ce soir. Comme à son habitude, il sera telle une pile électrique sur scène. Marquant le temps du “Skank” avec plus d’énergie qu’un metalleux au HellFest !

 

 

On l’a dit, cette tournée des 20 ans c’est aussi l’occasion de remercier ses nombreux amis et collaborateurs. Tous ceux que l’artiste n’hésite pas à considérer comme partie intégrante de la “Brain Damage Family”. On aura ainsi droit à plusieurs titres enregistrés avec le professor Stafford (“Stand By Me” notamment), d’autres sur lesquels on reconnaîtra la voix de Willi Williams ou encore celle de la chanteuse Japonaise Emiko Ota sur le titre “Under Dub Manifesto” (album “Spoken Dub Manifesto”, une merveille de Dub expérimental soit dit en passant !). Quand on vous disait que ce gars était multi-facettes, on n’exagérait rien !

 

 

On aura d’ailleurs aimé la démarche de l’artiste d’aller fouiller dans ses archives des titres qu’on connait moins. Cela permet de (re)découvrir des choses qu’on n’aurait pas cru faire partie de son oeuvre. On se dit que pour une célébration de 20 ans de carrière, c’est une excellente idée !

 

 

Bien installés dans les infra-basses, le voyage musical passera régulièrement par des phases Électro / Trance du genre à vous propulser contre le mur. Des “dérives” qui seront du goût du public hétéroclite de la salle, allant du lycéen au papy Dubber. Voir un artiste fêter 20 ans de carrière avec tant de vitalité et d’inventivité a un côté assez jouissif. Installé devant un mapping vidéo, le musicien allie l’attirail classique des DJ en le pimentant de quelques surprises telles le Thérémine (mais si vous savez ce que c’est, on ne va pas réexpliquer à chaque fois !).

 

 

Alors qu’on pourrait penser qu’une installation de ce type n’offre que peu de choses à se mettre sous les yeux, Brain Damage possède l’aisance, l’expressivité et l’énergie nécessaire pour assurer le show par sa seule prestance.   

Force était de constater que la longévité de Brain Damage n’a nullement entamé son énergie débordante. On lui serrera la main à la fin de notre rencontre en lui donnant rendez-vous pour l’anniversaire des 40 ans de carrière. A ce rythme ce sera vite là !

 

La suite de la tournée :

 

 

 

 

Suivez-nous et aimez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
http://gniak.com/brain-damage-pionnier-du-dub-depuis-20-ans-et-toujours-autant-denergie">
Twitter
Instagram