Dub Silence – La relève du Reggae Français bienveillant

: 3min30

 

On aura un peu tardé à parler de Reggae dans GNIAK!, il faut dire que s’intéresser comme on le fait à la musique dans son ensemble offre des angles d’attaque et de recherche extrêmement vastes. Du coup on a tenu à rectifier le tire dans cette chronique et dans un certain nombres d’autres à venir. Aujourd’hui nous vous proposons de (re)découvrir la jeune formation Rhône-Alpienne Dub Silence.

7 musiciens voguant subtilement entre le Reggae, le Hip-Hop et la chanson à textes le tout baignant dans un sourire musical. Voilà de quoi résumer trivialement Dub Silence. En ce moment le groupe prépare la sortie de son 1er album “Anomalie”, prévue pour le 19 Avril. C’est notamment pour cela qu’ils se produisaient en concert le 15 Mars dernier au Brin de Zinc. Encore lui, qui l’eut cru ?! D’ailleurs pour rentrer directement dans le vif du concert, c’est avec le titre qui donne son nom à l’album (“Anomalie” donc, vous suivez ?) que le groupe a ouvert son concert.

 

 

La musique du groupe est une fusion. Les racines Reggae servant de terreau pour faire apparaître au sein de leur univers musical de nombreuses autres influences.

Dès le départ on sent poindre des sonorités proches du Rock, de la Funk ou même de l’Électro dans l’instrumentation. En fait on a même eu la sensation que chaque titre est prétexte à mettre en avant une couleur musicale. Parfois c’est une intro typée Old Jazz (“Amour Molotov”). Parfois c’est plus proche de sonorités héritées d’Amérique Latine (“Faut que je chercher un blaze”). Il y a de la Pop dans “Lovely Friends” et du Dub dans “Turtle Swing”De quoi faire voyager un peu l’auditeur avant de revenir sur des structures et des automatismes purement Reggae dans l’instru, souvent Hip-Hop dans le chant, qui forment l’identité réelle du groupe.

 

 

Une des forces du groupe selon nous, en tout cas de ce qu’on aura vu à l’occasion de leur concert, c’est la polyvalence de ses musiciens.

Ils le disent eux-mêmes, ce ne sont pas de grands techniciens de la musique. Chacun fait sa part et la fait bien. Là où c’est intéressant c’est que régulièrement les rôles des musiciens changent au cours du concert. Le chanteur deviendra claviériste le temps d’un titre, le bassiste prendra le micro sur un autre etc. En 16 morceaux soit une bonne heure de musique les rôles se mêlent et apportent une diversité scénique et sonore bienvenue. On a également apprécié les quelques efforts vocaux menés à 4 voix, notamment sur l’intro du set. C’est maîtrisé et qu’on aimerait presque voir ça plus souvent.

 

 

Dub Silence propose “un voyage onirique, une aventure sincère et touchante, rythmée par une ambiance fraternelle”. L’amour, le partage et l’amitié sont le ciment de ces 7 amis musiciens (et des trois graphiste, webmaster et trésorière qui travaillent sur le projet et qu’il convient de ne pas oublier !). Il y a un côté très “Feel Good” dans la musique du groupe. Ils revendiquent leur appartenance à la scène Reggae française héritée de groupes tels que Danakil, Dub Inc, Naâman ou encore Broussaï.

De manière générale, les Dub Silence s’adressent à un public relativement jeune.

Le groupe est très suivi sur Youtube, réseau dont la majorité des utilisateurs est assez jeune (comprenez mineure). Il y a beaucoup de lycéens dans le public. Certaines chansons parlent du BAC et dans ces moments on comprend qu’on est tranquillement en train de s’éloigner de la possibilité de s’identifier à ce genre de sujets qui commencent à dater un peu.

Ce qui ne veut pas dire que la musique des Dub Silence ne fait pas du bien à entendre. Ou quelle n’est pas apte à vous faire danser, on y était et on peut vous dire qu’elle l’est. Les nombreuses scènes prestigieuses et prix décernées au groupe depuis quelques années peuvent servir d’indicateur. Pour notre part on crédite surtout chez eux leur spontanéité et leur démarche réellement  bienveillante. C’est ce qui parle et parlera encore à beaucoup.

 

 

 

 

Suivez-nous et aimez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
http://gniak.com/dub-silence-la-releve-du-reggae-francais-bienveillant">
Twitter
Instagram