Les Fatals Picards – Taper sur tout le monde avec humour

: 4min30

 

Groupe de Rock humoristique Français qu’on ne présente plus depuis longtemps déjà, les Fatals Picards étaient de passage dans notre région à l’occasion du démarrage de leur tournée 2019. Avec une grosse trentaine de concerts prévus sur l’année, le groupe va sillonner la France jusqu’en Décembre. Pour faire  ce qu’ils font de mieux : proposer une musique Rock décalée, humoristique et déjantée.

Ce concert à Montmélian début Mars était la troisième date de leur tournée 2019. Pour Les Fatals Picards l’enjeu de cette série de concert est double. Il s’agit de ravir le public avec leurs tubes dont on ne se lasse pas. Mais aussi de rappeler et préparer la sortie de leur nouvel album “Espèces Menacées”, prévue pour Avril. Avant même que le concert ne commence nous avons eu droit à une surprise à laquelle on ne s’attendait pas. Le concert de ce soir allait être assis !

Alors pas une bière ni un pogo pour un concert des Fatals Picards, est-ce que ça marche ? On s’est sérieusement posé la question.

 

 

On leur a même demandé directement. Ils nous ont confirmé qu’ils ont sur chaque tournée un quota de plus ou moins 3% de concerts assis. Ce n’est pas dû à leur volonté directe mais plutôt au fait que dans certaines communes, la seule salle disponible est une salle polyvalente.

 

 

Alors on ne se laissera pas démonter. Pendant qu’on s’assoit dans cette salle typée théâtre avec le reste du public on se dit que malgré la disposition du lieu Les Fatals Picards vont bien réussir à nous filer la pêche. Ni complète ni vide, remplie à disons 80% à vue de nez, la salle affiche une belle diversité d’âge. Il y a les tous jeunes de moins de 15 ans. Venus avec leurs jeunes parents qui eux-mêmes connaissent bien le répertoire du groupe. Il y a les un peu moins jeunes comme nous, qui avons grandis avec les refrains des chansons du groupe dans la cour du lycée. Il y a aussi les plus vieux, après 40 ans, qui retrouvent dans les textes le ton faussement naïf qui a joué une grande part dans le succès national du groupe. 

 

 

20h15 marque le départ du concert.

C’était annoncé 20h, mais ici tout le monde connait et respecte le quart d’heure de retard Savoyard. Commencer à l’heure aurait été faire un pied-de-nez à la tradition.

Une bande sonore de Thunderstruck d’AC/DC pour faire monter leur entrée en scène et les voilà qui débarquent sur le parterre. Quand on vient voir Les Fatals Picards on s’attend à une bonne dose de connerie.

 

 

Il y a la musique et les textes bien sûr, mais il y a surtout cette dimension presque clownesque. “Nawak” comme ne dirai pas le Larousse. Alors voilà, on a été servis. Ils ouvriront avec “A la vie, à l’Amor”, ici de taper sur les Bretons pour commencer. ça nous va.  De toute façon tout le monde va y passer. Forcément, rester visser sur son siège devant cette troupe d’énergumènes, ça ne va pas le faire. Dès le 1er refrain, la moitié de la salle sera debout pour se dandiner et taper dans les mains. On n’aurait eu du mal à imaginer l’inverse. 

 

 

Ce qu’il faut savoir sur le spectacle des Fatals Picards, c’est que beaucoup du show se passer entre les chansons.

Souvent en impro totale, Paul Léger, le chanteur, fait ce qu’il fait très naturellement depuis des années. Il part en sucette tout seul, souvent les mains dans les poches avec sa nonchalance typique. Que ce soit des histoires sans queues-ni-têtes ou des blagues nulles, on en serait presque malaisés si on ne connaissait pas bien la démarche du groupe. D’ailleurs le public sait comment ça marche. Quand après plusieurs minutes d’inepties il sent que Paul se perd dans des histoires sans début ni fin, les traditionnels “Ta Gueule !!” viendront le pousser à enchaîner. 

 

 

Le groupe a décidé de doser subtilement la quantité de nouveaux titres et de classiques. Comme ils nous l’expliquait, les fans viennent avant tout pour réentendre leurs titres favoris. Au total il ne présenteront que 5 ou 6 nouvelles chansons sur la vingtaine de titres joués. Parmi les succès du groupe on aura droit à un hommage au sponsor de leur tournée 2019, Lafarge, avec “Béton Armé”. Un “Retour à la Terre” pour lancer une petite pique gentille à tous les hippies du monde ou encore “Tais-toi et creuse”, chanson qui a “gagné le Prix Quatar 2018”.

 

 

Bien entendu le traditionnel hommage à Bernard Lavilliers sera rendu avec cette magnifique intro “Les montagnes ne viennent ni du créateur ni de la géologie… mais bien de Bernard Lavilliers !”. “L’amour à la Française” fera bien évidemment partie du spectacle. Avec l’intro la plus longue du monde, improvisée par un Paul bien en forme !

 

 

On ne va pas citer toutes les chansons jouées par le groupe, pour vous laisser apprécier la surprise lors de leurs prochains concerts.

Tout ce que l’on peut dire c’est que les fans seront ravis de la setlist.

 

 

Pour la plupart, les paroles des chansons du groupe sont encore fraîches dans la mémoire. ça chante beaucoup et heureusement, parce que ce soir le son est vraiment limite. Quand c’est “Mon père était tellement de gauche” chantée en version acoustique par le batteur Jean-Marc Sauvagnargues ça passe. Mais quand il s’agit de présenter de nouveaux titres ce n’est pas très probant. Malgré cela ça ne manquera ni de sourires ni d’énergie, et encore moins de déconnade. Vu les énergumènes qu’on a en face, je suis sûr qu’ils diraient “Le son est dégueu, on s’en fout au moins comme ça c’est Punk !”.   

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous et aimez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
http://gniak.com/les-fatals-picards-taper-sur-tout-le-monde-avec-humour">
Twitter
Instagram