[Les Nuits de la Roulotte #2] – Sofiane Saidi & Mazalda

: 3min

 

Pour bien commencer la semaine, continuons notre plongeon au cœur de la 17ème édition du festival Les Nuits de la Roulotte. Cette fois-ci, nous nous intéressons au concert proposé par la formation Lyonnaise Mazalda. Accompagnée comme elle a depuis quelques temps l’habitude de l’être du chanteur de Raï d’origine Algérienne Sofiane Saidi. Si on en croit les dossiers de presse, “Sofiane Saidi & Mazalda, c’est comme un puits où descendre de plus en plus profond, jusqu’à la lave.” Il y a de quoi rendre curieux !

Nous revoilà donc sous le chapiteau du festival. En ce Samedi soir de premier weekend du Festival, Sofiane Saidi et les musiciens de Mazalda sont venus faire danser le public au son de leur fusion Electro-World. Il y a beaucoup à dire sur leur musique et les nombreuses influences qui la compose. Alors commençons sans plus tarder.

 

 

Parlons d’abord de Mazalda.

Le groupe présente un concentré assez vertigineux d’instruments en tous genres. On retrouve sur scène autant d’instruments traditionnels empruntés à différentes cultures à travers le globe que d’instruments plus modernes. Ainsi se côtoient sur scène flûtes, bouzouki, congas, saxophone, derbouka, guitares, saz, accordéon ou batterie et synthétiseurs analogiques, claviers et pads électroniques. Logique quand on sait à quel point les membres du groupe aiment mélanger les styles.

Les pieds ancrés dans les musiques du monde, Mazalda propose au public une vision de la musique Electro-Magrébine. Une “drabki beat imbattable” comme ils aiment le dire. Pour mener le tout, vient se rajouter Sofiane Saidi, “Prince du Raï 2.0” comme on peut parfois le lire. D’origine Algérienne, cet artiste affectionne particulièrement la musique Raï, dont il puise l’essence historique pour la propulser vers des sphères plus modernes. 

 

 

C’est effectivement de mélange dont il a été question sous le chapiteau de la Roulotte ce soir-là.

Très fusion, balançant entres sonorités orientales et structures électroniques, la musique du groupe appelle au voyage. Faire un pas vers une Funk teintée Nord-Africaine pour continuer sur une Disco appuyée par un Kick. Revenir vers une musique Raï plus traditionnelle boostée par un Ewi (contrôleur à vent électronique) et un Saz électro-acoustique. Voilà quelques exemples de ponts entre les inspirations que le groupe s’autorise à construire. 

 

 

Résultat, une musique métissé entraînante qui ne manquera pas de dérider les visages et de faire apparaître les sourires satisfaits dans le public. Et puisqu’on parle d’énergie, force est de constater que le public en avait ! Prêts à faire voyager ses neurones aux sons du monde, l’auditoire des Nuits de la Roulotte a accueilli avec grand enthousiasme la musique du groupe.

De sa voix grave et vibrante, Sofiane Saidi a mené la danse en passionné. Naturellement préoccupé par les événements récents qui agitent la vie politique Algérienne, il n’a pas manqué d’y faire référence. Dès la deuxième chanson un hommage est rendu à la jeunesse algérienne. Celle qui manifeste en masse contre un gouvernement intraitable et corrompu, jalousement en place depuis bien top longtemps. “Chacun d’entre nous a une rage, ce soir nous vous invitons à la laisser sortir”.   

 

 

Entre la farandole d’instruments et les nombreuses harmonies vocales créant des hymnes entraînants et colorés, les compositions ont une identité forte.

Les sourires se multiplient sur scène comme dans la fosse et ça danse bon train. Une gamine sortie de nul part viendra même se dandiner sur scène, renforçant cette ambiance familiale et bon enfant. Du Raï à la Trance, du Reggae au Rock, le tour d’horizon musical du groupe aura duré plus de 2h ! On n’aura pas senti passer le temps, trop occupés qu’on étaient à essayer de suivre tout ce qui se passait sur scène.       

 

 

Comme finira par le dire Sofiane Saidi au cours du set :

Vous êtes partis pour de la bonne humeur pour toute la semaine du festival !”

On ne peut pas lui donner tort. Alors que Les Nuits de la Roulotte commençaient à peine, Sofiane Saidi & Mazalda nous ont offerts un moment de partage et d’ouverture musicale qui tenait tous les engagements du festival.  De quoi se réjouir de la suite du programme.

 

 

 

 

Suivez-nous et aimez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
http://gniak.com/les-nuits-de-la-roulotte-2-sofiane-saidi-mazalda">
Twitter
Instagram