Sinsémilia – Un nouvel album et des sourires à distribuer !

: 4min

 

« Y en a p’têtre qui viennent nous voir pour la première fois ? » se risque Mike, chanteur, en fin de concert. Question rhétorique bien entendu. Aux quelques novices qui osent s’exprimer il répond « Vous êtes pas crédibles ! » Voilà qui décrit bien le public de la salle de l’Ilyade. A Seyssinet, ils étaient venu fêter la sortie de l’album « A l’échelle d’une vie ». 400 places en configuration assis-debout, « Une volonté du groupe, pour que les anciens puissent venir » nous confiera le directeur de la salle. Un rapide coup d’œil autour de nous et on lui donne raison sans hésiter. Retour sur ce concert qui donne le top de départ de l’album et de la tournée.

 

 « This is the release party of Sinsémilia ! »

 

Photo : Olivier Letz

C’est The Rezident, en première partie, qui annonce la couleur de la soirée. Résolu à nous proposer un aperçu des Sounds Systems jamaïcains, il enchaîne les titres de reggae new generationChronixx, Nico (le petit fils de Bob Marley), Atomic spliff et leurs“Good Vibes” pour en citer quelques-uns. Puis c’est avec le classique “One Love”, repris à l’unisson par la salle entière, qu’il achève son set. Laissant à Sinsémilia un public impatient et déjà bien dans l’ambiance.

 

« On a besoin de vos sourires »
 

Photo : Olivier Letz

Sinsémilia, vous connaissez indéniablement. “Tout le bonheur du monde” a marqué l’année 2005 et vous revient assurément en tête rien qu’à l’évocation du titre.

Le groupe grenoblois avait programmé ce concert dans le cadre de leur campagne de crowdfunding à l’automne dernier. Une partie des personnes présentes portaient d’ailleurs fièrement le t-shirt offert parmi les contreparties. On retrouve donc un public intergénérationnel. Des fans de la première heure qui connaissent tout par cœur jusqu’à ce jeune spectateur, casque anti-bruit sur les oreilles, qui fredonne après seulement quelques notes les paroles des titres de l’album. Car oui, les contributeurs ont eu la faveur de le recevoir quelques jours en avance.

 

Photo : Olivier Letz

Après avoir proposé une session d’écoute et quelques morceaux dans un bar, c’est bien ce soir, dans leur ville d’origine, qu’ils leur ont donné rendez-vous pour faire la fête ! On s’attend alors à découvrir de nouveaux titres en live pour notre plus grand bonheur.

Ce sont 11 artistes qui investissent la scène. On retrouve les classiques chant/guitare/basse/batterie/percussions complétés par un ensemble plus jazz. Trombone, trompette, saxophones ténor et alto ainsi qu’un clavier qui confère cette musicalité particulière au groupe.

 

Photo : Olivier Letz

D’entrée de jeu on découvre “Et si” ainsi que l’éponyme “A l’échelle d’une vie”, chantés par la voix chaleureuse de Riké. Mais c’est sur leur classique reprise de “La Mauvaise Réputation”, simplement accompagnée d’une basse et d’une batterie que les jambes des spectateurs se dérouillent complètement. « Il me semblait bien qu’on était chez nous ! » lance-t-il un grand sourire sur le visage.

 

Photo : Olivier Letz

Les morceaux s’enchaînent, ponctués de remerciements et d’un soupçon de nostalgie.

Mike s’émerveille « Y a même des anciens de Champo ! » en référence au bien connu lycée grenoblois. Formés en 1991 à l’occasion de la fête de la musique, forcément ils ont des amis qui les suivent depuis leur adolescence. On ressent d’ailleurs plusieurs titres qui font le point sur le temps passé. C’est bien normal à bientôt 30 ans de carrière.

Mais ils ne sont pas pour autant éloignés de leur temps. Nourrissons nos cerveaux”, par exemple, encourage à s’informer en dehors de Facebook et des fake news qui y circulent à sortir de son petit monde pour aller voir plus loin ce qui s’y passe : le message est passé.

 

Photo : Olivier Letz

Ils ne pouvaient pas faire un peu plus de 2h de show sans jouer Tout le bonheur du monde”, agrémenté pour l’occasion d’un magnifique solo de Bozo au sax qui a envoûté le public ! Le trompettiste Valentin profite de cet interlude pour s’éclipser au bar, on vous l’a dit ils sont ici comme dans leur salon !

D’ailleurs les connaisseurs ont pu reconnaître ici ou là des membres de différents groupes de la scène locale parmi le public.

 

Photo : Olivier Letz

C’est après avoir fait asseoir la salle entière, pour déclamer le poignant “Respire” (instant émotion de la soirée) que le concert s’achève en apothéose avec le rappel de “ça s’régale”.

 

Photo : Olivier Letz

« Distribuez des sourires ! » a été leur leitmotiv. Mission accomplie car ils sont maintenant présents sur le visage de chaque personne dans le public, les nôtres y compris.

 

 

Chronique : Lucie Trebossen / Photos : Olivier Letz

 

Photo : Olivier Letz

 

 

 

Suivez-nous et aimez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
http://gniak.com/sinsemilia-un-nouvel-album-et-des-sourires-a-distribuer">
Twitter
Instagram